Message œcuménique pour Pâques 2019

Pâques : l’Espérance vive !

 

 

Premier communiqué commun des protestants et des catholiques du Nord Franche-Comté, adressé pour Pâques par Mgr Blanchet et l’inspecteur ecclésiastique Mayanga Elysé Pangu :

 

Bien des événements nous font lever les yeux vers le ciel, cherchant à dépasser nos impuissances pour donner place à la vie, toujours plus forte que la mort. Avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, nous sommes convaincus de ces ressources intérieures déposées en nos cœurs. Chrétiens, nous avons confiance dans les possibilités humaines parce que Dieu a choisi de nous y rejoindre jusque dans nos ultimes épreuves. La vie et l’actualité apportent chaque année leur lot de préoccupations parfois très sombres : l’inquiétude sur l’avenir de nos emplois à Belfort ; la fermeture du site PSA d’Hérimoncourt ; la menace terroriste toujours prégnante ; la fragilité révélée de notre maison commune, la terre.

 

Au cœur de cette même actualité, habités de notre foi en Jésus ressuscité, nous voulons porter à tous depuis nos communautés un profond message d’espérance et de communion. À l’aube, ce matin de Pâques, nous célébrons la victoire de Jésus sur la mort, nous accueillons le soleil levant comme la lumière qui émanait de la croix au cœur des gravats à la cathédrale Notre Dame de Paris. Les ressources du cœur de l’homme sont inépuisables. Dieu fait alliance avec lui pour la vie, toujours plus forte que la mort. Que Pâques 2019 soit une source d’espérance renouvelée, de paix et de nouveau départ toujours possible en Jésus Ressuscité pour les hommes et les femmes de Nord Franche-Comté, de France et de toute la terre.

 

Bonne fête de Pâques ! Que l’espérance subsiste en nos cœurs !

 

 

 

Article paru dans L’Est Républicain le 20 avril 2019 :

 

Leur premier communiqué est intitulé « Pâques : l’Espérance vive ! ». Monseigneur Dominique Blanchet et l’inspecteur ecclésiastique de l’Église protestante unie de France, Mayanga Elysé Pangu, signent leur premier communiqué commun. L’idée a germé au cours du travail œcuménique mené de longue date, qui a conduit lundi à la création officielle de l’association Agire-NFC pour le dialogue interreligieux.

Ici, ils ne sont que deux signataires. La raison est simple. « Seuls les catholiques et les protestants fêtent Pâques le même jour cette année. » Monseigneur Blanchet s’inspire ici de son diocèse d’origine, où l’évêque adresse traditionnellement un message à Pâques. « Tout ce que nous pouvons faire ensemble, faisons-le », ajoute Dominique Blanchet, dont le premier acte commun a été une carte pour le 500e  anniversaire de la Réforme. Cette fraternité, « nous la retrouvons dans les rendez-vous communs aux chrétiens comme les rencontres Parlons-en ».

Christine RONDOT

Accueil